Sipalay, c’est pas laid ! :p

DSCN1539 copie(Pour agrandir les photos, cliquez dessus)

Alizée pour l’équipe Esaïe 58

C’est les doigts frippés comme des raisins secs d’être trop restée dans l’eau que je viens vous donner des nouvelles de l’équipe. En effet, après un départ nocturne précipité (deux taxis/formule 1 sont venus samedi à 3h du matin, nous arracher à la Hope House encore éveillée de jeunes filles luttant les paupières ouvertes jusqu’au dernier bisou d’au revoir) et un vol rapide et sans encombre dans la joie et la bonne humeur, nous avons finalement mis les pieds sur l’île de Bacolod 😀

jjjDans la salle d’attente de l’aéroport.

Une pancarte « Quentin Group » dans les mains de notre chauffeur de van nous attendait à la sortie, et nous voilà partis pour 5h de route enroulée autour des rizières, des montagnes de forêt tropicale et des cocotiers ! Nouveau décor, fabuleux paysages pour le plaisir de… presque personne, le sommeil nous ayant tous emportés avec lui.

DSCN1462

Nos yeux se sont ouverts à Sipalay, un « village » en bord de mer peu fréquenté, celui de notre hôtel pour les derniers jours du projet. Difficile de retranscrire nos ressentis dans leur globalité, je dirais que nous étions assez confus à nous demander où était passé le seau pour la douche et les matelas au sol, mais on se réadapte finalement très vite au confort et à la chance d’avoir une vraie douche et un vrai lit dans une chambre climatisée donnant une vue imprenable sur la plage. C’est une énorme bénédiction que l’on ne saurait refuser…

Nouveau rythme et changements d’emploi du temps :

DSCN1470

On partage nos journées entre moments ludiques et réunions d’équipe avec beaucoup d’enthousiasme et de reconnaissance bien que, pour beaucoup d’entre nous, nos coeurs soient restés accrochés à Navotas et la Hope House. Après être passés par tous les stades de l’échelle sociale en 1 mois (la richesse française, la pauvreté de Navotas, la misère extrème des bidonvilles, le confort minimum de la Hope House, le côté paradisiaque de l’île) il est difficile de savoir où on habite et de se rappeler qui on est.

Cette étape du projet est donc primordiale pour faire le point en groupe et individuellement avec Dieu, réfléchir au retour, à l’impact qu’à déjà eu le projet et à celui qu’il aura à long terme dans nos vies. Cela peut paraitre un peu abstrait et pourtant cette transition entre un mois de mission et notre vie quotidienne est indispensable. Ce soir nous avons fait deux heures de débriefing à base de questions, partages et prières pour cerner nos ressentis sur les épreuves passées, comprendre où et en quoi Dieu nous avait parlé et partager sur la manière dont tout cela allait s’appliquer à notre avenir.

Pour mettre des mots sur les retours de chacun à propos de notre semaine à la Hope House (trop dur ! chacun ayant des points de vue différents) je dirais que nous avons été confrontés à un milieu dur et très sombre qu’aucun d’entre nous n’avait approché auparavant. Nos coeurs ont été brisés devant les cauchemars de la nuit et touchés par les témoignages des jeunes filles sauvées qui sont devenues nos amies. D’autre part la frustration de ne pas avoir eu assez de temps pour approfondir les relations et vivre un réel investissement dans leur ministère s’est bien fait ressentir par tous les membres de l’équipe. Mais comme dirait Sam, Dieu dans sa bonté nous utilise même quand on a l’impression de ne « rien » pouvoir faire. Il s’est servi du peu que l’on avait à donner (notre temps, notre amour, notre intérêt, nos témoignages et notre foi) pour bénir ces jeunes filles et participer à leur reconstruction. Encore une fois Dieu nous a appris sa grâce et nous a fait réaliser jusqu’où allait son pardon, une énorme leçon de vie pour tous.

DSCN1441

DSCN1438

 

En dehors de nos temps de réunions en groupe…

…on profite également de ce lieu exceptionnel et de ce qu’il a à nous offrir ! Entre la plage et la piscine, les bons plats cuisinés, la balade en catamaran artisanal vers les « criques » foisonnantes de petits poissons observables au masque et tuba, on a de quoi se réjouir ! L’eau turquoise de cet après-midi nous a offert un joli spectacle de Némo (poissons clown) et autres espèces hautes en couleur « mieux que dans les aquariums de Jardiland » (comme dirait Flo), jusqu’au retour sur la côte, sous les trombes d’eau de pluie à ne plus vouloir quitter l’eau chaude de la mer.

DSCN1533 copie

Il faut cependant rester vigilants aux attaques d’oursins ! Sam a eu la joie d’en faire les frais, 16 longues épines noires incrustées dans la plante des pieds. Il marche à présent avec une canne en bois, se faisant appeler Pépé, Moise ou le Patriarche.. quand il ne se fait pas transporter sur les épaules de Quentin (scène assez comique due à leur différence de taille !).

OLYMPUS DIGITAL CAMERALe pied de Sam.

Comme précisé sur l’onglet « Nous soutenir » du blog, nous voulons rester fidèle à notre promesse de ne pas utiliser vos dons a des fins de plaisir personnels. Nous faisons nos choix avec le plus de discernement possible en ce qui concerne l’utilisation de l’argent du projet pour les choses nécessaires, et notre argent personnel pour ce qui est des petits plaisirs superflus (la plongée par exemple).

Enfin, en ce dimanche de fête nationale (on a oublié de chanter la Marseillaise…), nous avons passé un bon moment de culte sur la plage au sujet de la grandeur de Dieu et de sa création. Chacun a pu partager une pensée, une prière et louer Dieu avec des chants au son du ukulélé. Les passages de Matthieu 6 (plus particulièrement les versets 26 à 33) nous ont rappelé combien ce Dieu si grand nous aime inconditionnellement au point de prendre soin de nous chaque jour. Combien de fois Dieu a pourvu et répondu à nos prières dans le passé et pourtant notre esprit se permet encore de douter parfois de sa réponse, de s’inquiéter pour toutes choses.. ! Comment peut-Il nous aimer à ce point, nous bénir avec le spectacle de sa création (les étoiles de mer bleues par exemple ! splendide) répondre à nos demandes, accepter d’être tué à notre place, nous qui savons être si mauvais… Et pourtant oui ! Notre vie est un grain de sable parmi les plages du monde, mais un grain de sable qui a de la valeur pour Dieu, un grain de sable qui peut faire toute la différence quand il marche avec Le Créateur 🙂

DSCN1530

Que nous puissions toujours plus douter de nous et avoir une confiance infinie en Dieu. Voilà notre prière à tous, pour nous comme pour vous !

 

Quelques sujets à remettre à Dieu :

  •  Que Dieu puisse pourvoir à l’accompagnement et la reconstruction identitaire des jeunes filles de la Hope House et que d’autres puissent les rejoindre.(Pour ceux qui désirent être un instrument de Dieu pour leur offrir une nouvelle vie, vous pouvez contacter Wipe Every Tear afin de soutenir l’une d’entre elles)
  • La transition Philippines-France qui approche à grands pas. (Damaris repasse par par un autre pays, et fait un saut dans un autre projet juste avant de revenir en France le 23, merci pour prier pour le « ricochet culturel »)
  •  L’impact de ce projet dans nos vies, dans les vôtres sur du long terme.

Dans la joie de partager ce projet avec vous, Soyez bénis !

Publicités

8 réflexions sur “Sipalay, c’est pas laid ! :p

  1. Bonjour,
    J’ai lu avec attention et retiens surtout le fait de pouvoir accompagner dans la prière ces jeunes filles. Pouvez-vous m’indiquer comment ?
    Que le Seigneur les bénisse !

  2. Merci pour tous vos messages. On s’est habitué à vous voir tous les jours sur notre ordi et vous allez nous manquer.
    Que le Seigneur vous garde chacun pour le retour enFrance où ailleurs.Nous espérons vous voir tous un jour à Bordeaux, bien que PARIS soit la CAPITALE. On vous embrasse tous.

  3. Ah yes des nouvelles !!!!!
    Profitez à fond de ces moments de repos pour vous retrouver et vs préparer au retour en France.
    Ns il nous tarde de vs revoir et prions pour que Dieu vs aide à réintégrer votre chez vous.
    Que Dieu vs garde ds votre voyage de retour.
    Grosses bises
    Ps : merci pour toutes ces superbes nouvelles que vs avez partagées avec ns pendant ce mois

  4. Noue glorifions et bénissons Dieu ensemble avec vous tous durant un mois aux Philippines avec esaie58.com. Nous avons suivi étape par étape votre mission si passionnante et votre merveilleuse aventure avec notre Seigneur Dieu. Nous sommes très sensibles et très émus en lisant vos rapports. Nous vous disons un grand merci et sans oublier de remercier notre Père céleste premièrement pour vos engagements dans l’Oeuvre du Maître. Nous remarquons que Samuel a maigri pas mal. Nous vous attendons de vous revoir en France. Pour le reste de votre séjour en Asie, nous prions Dieu pour qu’IL vous fortifie, bénisse et protège. Nous vous embrassons tous. Au revoir et à bientôt !

  5. juillet 16. 2013 Marinette Roux
    j’ai suivi avec beaucoup d’intéret votre periple Que Le Seigneur continue de vous garder pour votre retour et n’oublions as dans nos prières ceux que vous avez laissé la bas je vous embrasse tous

  6. i love this people,,even though its their first time here in the philippines they did their best to communicate to other people and most especially they serve people together with god glory,wisdom,knowlegde,provision,most especially they shared more about the word of god,,love you amazing 8(team isaiah58)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s