Post-Projet : Claire

claireBonjour à tous,

Là, la question que je me pose ce n’est pas « de quoi vais-je bien parler dans cet article ? » mais plutôt « comment vais-je ne pas tout dire ? ».

Imaginez la scène : je descends de mon tricycle dans le noir, l’odeur du poisson m’enveloppe et je regarde soigneusement par terre pour éviter les cafards qui courent un peu trop librement sous mes pieds. Devant moi, plusieurs « bars » où attendent les jeunes filles avec qui je suis censée discuter un peu… puis leur parler d’espoir, d’une sortie de secours à la Hope House…

DSCN0558

Je passe tous les détails car vous avez déjà lu les autres articles décrivant des situations similaires. Ce que j’aimerais vous partager c’est ce que Dieu a commencé à faire en moi ce soir-là. Le cœur du Père s’est révélé à moi…

Le cœur brisé de voir ces créatures magnifiques souffrir à ce point ; du dégout de voir l’injustice qui est tellement visible dans ce pays ; de la colère contre ceux qui perpétuent ces actes, mais surtout contre le prince des ténèbres, celui qui détruit par ses mensonges…

Le cœur de Dieu vibrait en moi.

Mais heureusement qu’il ne s’arrête pas là !

Séance "coiffure" avec une fille de la Hope House !

Séance « coiffure » avec une fille de la Hope House !

J’ai vu Son amour à l’œuvre aux Philippines. J’ai vu que même si ces sentiments de dégout venaient de Lui, ce n’était qu’un début, qu’une partie de son cœur. Quand j’ai quitté ce bar, puante de poisson et de fumée de cigarette, j’ai ressenti l’urgence de l’amour de Dieu : il veut libérer les captifs et renvoyer libres les opprimés, et il veut le faire maintenant ! Quand j’ai prié pour ces filles avec Mercy et William en rentrant le soir, j’ai ressenti la passion et la compassion que Dieu avait envers elles : l’amour d’un Père parfait pour ses enfants ! Deux semaines plus tard, quand j’ai quitté la Hope House, j’ai ressenti l’importance de chaque vie, et je me suis réjouie pour celles que Dieu avait secourues, car toutes ces histoires avaient maintenant des prénoms, et ces prénoms avaient des visages, et ces visages sont gravés dans mon cœur… je n’imagine même pas la place qu’a chacune de ses filles dans le cœur de leur Papa ! Et les amis, quand cet amour incroyable et inexplicable s’est révélé à moi et m’a touché, il n’a pas oublié ceux qui sont surement impossible à aimer : les clients, les macs, les managers, les pères qui violent leurs filles… oui, l’amour de Dieu est assez audacieux pour les aimer eux aussi !

Cet Amour aime aller dans les ténèbres pour y amener la lumière et l’espoir.

Cet Amour se réjouit de voir dix vies transformées (oui, il y une nouvelle dans la Hope House depuis notre départ 🙂 !!) dans une maison à Manille.

Cet Amour combat le mal avec ténacité, et il est vainqueur.

Pour ma part, je veux me laisser encore plus transformée par le Dieu de cet amour, que ce soit dans ma vie plutôt « normale » ici à Toulouse, ou plus tard aux Philippines ou ailleurs au près des opprimés. Je suis convaincue qu’aimer véritablement n’est possible que si j’ai reçu Son amour en premier !

Et toi, alors ? Peut-être que ces mots t’ont touché, t’ont donné envie de mieux connaitre la Source de cet amour si passionnant. Je t’encourage à creuser, à ne pas t’arrêter avant d’en être transformé… puis surtout, partage-le ! Car le Dieu de l’univers a choisi de faire couler son amour à travers des petits canaux plutôt mal à droits : moi, par exemple… et pourquoi pas toi 🙂 ?

Un GRAND merci à vous tous qui avez répondu à l’appel d’aimer les Philippins à travers vos dons et prières ! Soyez richement bénis en retour.

Je vous embrasse,

Claire

L’amour pour nos semblables est quelque chose d’humain : d’un ami envers un ami, d’un frère envers un frère. C’est d’aimer ce qui est aimable et agréable. Le monde sourit.

L’amour pour les plus démunis est une belle chose : l’amour pour ceux qui souffrent, pour ceux qui sont pauvres, les malades, ceux qui ne sont pas « beaux » aux yeux du monde. C’est de la compassion, et ça touche le cœur du monde.

L’amour pour les plus favorisés est quelque chose de rare : aimer ceux qui réussissent là ou nous échouons, nous réjouir pour ceux qui se réjouissent sans jalousie, l’amour des pauvres envers les riches, de l’homme noir envers l’homme blanc. Le monde en est déconcerté…

Et puis il y a l’amour pour nos ennemis : l’amour pour celui qui ne vous aime pas, mais qui se moque, qui menace, qui vous fait souffrir. L’amour du torturé envers le tortureur. Ceci est l’amour de Dieu. Il a conquiert le monde.

– Frederick Buechner
– Jean 3v16 –
Publicités

2 réflexions sur “Post-Projet : Claire

  1. Merci Claire pour ce message d’Amour.
    La vie serait tellement plus facile si nous etions d’avantage remplis d’Amour.
    Merci pour ce beau projet que vs ns avez fait vivre.
    Que Dieu te benisse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s