Esaïe 58 … Des Philippines au Cambodge. C’est reparti pour un tour

lwsm_20120423-dsc_3830_2139

Damaris au clavier.
Dams

C’était il y a deux ans, et nous vous écrivions depuis notre tout petit chez-nous dans le bidonville de Navotas, à Manille, aux Philippines.
Je me souviens des odeurs… On se fait souvent une belle idée des odeurs en voyages, mais non, dans des bidonvilles sans égouts, les odeurs sont peu agréables et sont confiées au vent. Nos narines quand à elles étaient soumises au caprice des brises.
Heureusement de la brise, nous en avions, les ventilateurs étaient des amis que nous voulions les plus proches possible. Et je me souviens de la moiteur… l’assommante moiteur qui nous obligeait à prendre du repos.
Je me souviens du gout des mangues mélangée au riz et des bananes grillées dans les rues.
Et par dessus tout.
Je me souviens de leurs sourires et de leur joie.
Nous étions passé dans les bidonvilles et puis nous avions été aussi dan une maison accueillant des jeunes filles sortant du trafic humain.
C’était en 2013.

En 2014, après un stage missionnaire sur une ville côtière de la même ile, je me suis retrouvée à Manille, cette fois ci sans équipe.
J’ai rendu visite à la Hope-House, et j’ai vu qu’elle avait fait des petits! Dieu bénit. 3 Hope Houses ont vu le jour, et de 9, elle sont passé à une vingtaine de filles accueillies, de nouvelles personnes se sont engagée auprès d’elles.
Puis j’ai fait 4h de bus pour arriver à Navotas, sauter dans un Tricycle en criant « Magandang gabi !  Mayamaya-Maliputo please ! » (un nom aussi rempli de couleurs, ça ne s’oublie pas en un an…même si entre temps j’ai appris que c’était un nom de poisson) 996575_558293544206921_2053080287_n
J’ai retrouvé Pasteur William, qui m’a fait visiter l’agrandissement des locaux de son église pour accueillir des équipes, je me suis glissée discrètement dans une soirée louange avant de retrouver toutes la jeunesse de l’année dernière, grandie, murie, engagée… Une petite mamie m’a cherchée dans tous les commerces de la rue pour me serrer dans ses bras et j’ai du repartir dans le taxi d’un ami de l’église en priant pour arriver à l’heure pour mon avion… Une église toujour plus vivante et toujours plus féconde… On en a à apprendre d’eux en France.
Voilà pour les nouvelles des Philippines.

Donc petit résumé qui nous ramène au titre de ce post:
En 2013: Entre nos ventilateurs dans le Bidonville, Fidji et Sam transpiraient littéralement en écrivant les aventures du Papa de Sam qui s’échappait du Cambodge.
le livre sort bientot ! 🙂 ICI
En 2014: Stage missionnaire, je manque de le faire avec un français servant depuis 15 ans au Cambodge, et puis non, ça tombe à l’eau.  Je contacte la mission OMF qui, à deux doigt de m’envoyer au Cambodge (j’ai rien demandé), me renvoie finalement aux Philippines. (Ce qui n’était pas pour me déplaire).
Je pars travailler en Angleterre, mon collègue ne fait que de me parler de son pays … Le Cambodge…

Alors je creuse. Je me renseigne sur ce pays dont le nom fait des ricochets jusqu’à mes oreilles, et je me laisse toucher par son histoire, sa réouverture, le travail de quelques missionnaires dans cette partie du monde…

A mon retour d’Asie un ami, Louis, me fait part de son désir de faire un projet similaire à Esaie58.
Alors sans le sortir de nul-part mais sans vraiment peser complètement mes paroles non plus, je lâche un  -« chiche, viens, on monte un truc pour le Cambodge »  presque en riant et en y croyant qu’a moitié
C’est alors qu’arrive ces petits moment où Dieu vient vous titiller sur notre manque de foi…

-Tu as ri.
-Non je n’ai pas ri
-Si tu a bel et bien ri
(…) Y a-t-il rien qui soit étonnant de la part de l’Éternel ? Au temps fixé je reviendrai vers toi…

Nous sommes en 2015
Moins de 5 mois plus tard après mon rire
Nous sommes une équipe de 9 et nous partons(Dieu voulant) servir Dieu au Cambodge cet été.

Bienvenue dans l’aventure.

On vous donne des nouvelles très bientôt, première réunion de préparation dimanche 1er février.

Publicités

3 réflexions sur “Esaïe 58 … Des Philippines au Cambodge. C’est reparti pour un tour

  1. Chers amis, Nous avons attendu depuis un moment ESAIE58.WOW !!!  Ca a bien tombé !Merc mon frère.Est-ce que tu asconnu Timothée PATON ? Il était 15 ans comme missionnaire au Cambodge, 1999 – 2014.www.timpaton.info

    Bonne continuation !Que le Seiegneur Dieu vous dirige jour après jour !Fraternellement,Koeun

     Koeun PATH Bât.N, Rés.la Forêt, 68270 Wittenheim Tél. 0389 532 620/0652 486 876 E-mail : koeun_tanpath@yahoo.fr

    • Bonjour Koeun
      Oui Timothée est un de nos contact, il viendra nous aider pour un week end de préparation.
      J’ai aussi eu Sam et Fidji au téléphone pour plus d’info il y a peu.
      Merci pour tes encouragements !
      J’ai hâte de lire ton histoire
      Damaris

  2. Bonjour Luc-André,

    J’espère que tout va bien au Pays du sourire !!

    Au téléphone avant ton départ, tu m’as proposé de m’aider à remettre une somme d’argent à Chantorn un jeune chrétien cambodgien qui vit à Phnom Penh. Comme il n’a toujours pas de compte en banque je me dis que si tu peux lui remettre 133 US dollars ce serait formidable ! Je te rembourserai à ton retour en Suisse.

    Son numéro de tél : 070 604 118. Si ça ne passe pas tu peux contacter Agathe une amie française (qui lui remettra) : agapitchoune@gmail.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s