Un petit bout d’chemin avec… Néïs :)

 

Relations brisées. Abandons. Divorces. Suicides. Maladies. Dépressions. Divisions. Morts. Absences. Rejet. Ces quelques mots ont une signification très précises pour moi, soit parce que je les ai vécu profondément, soit parce que mes proches les ont pris en pleine face à un moment de leurs vies. A 15 ans, j’étais une petite fille hyper souriante, mais au fond, j’n’avais plus aucune joie de vivre. Plus aucun sens à ma vie. J’m’épuisais dans les tempêtes de la vie. Incapable de redonner le sourire à ceux qui l’avaient perdu, j’me sentais inutile, et je ne comprenais pas pourquoi j’étais là. J’crois que j’voulais un peu sauver le monde, et j’me rendais compte que ce n’était pas possible. Et puis certaines relations brisées ont fini par vraiment m’détruire. Vu mon caractère (un peu) rebelle, j’ai, petit à petit endurci mon cœur, en croyant que ça effacerait mes pleurs et mes peurs. Une descente en enfer, avec comme seul arme, ma haine et ma colère…

… Et puis y’a eu des rencontres, une bible ouverte, des prières… Il y a eu surtout : Jésus, qui doucement, à cassée la pierre autour de mon cœur, pour pouvoir toquer tendrement à la porte. Et puis y’a eu c’moment ou j’ai tournée la poignée… En comprenant qu’il avait donné sa vie pour que j’aie la vie éternelle auprès de Lui dès maintenant.

C’est à ce moment là que j’ai pu dire : je suis Délivrée, Libérée, Relevée, Pardonnée, Aimée, pour l’éternité. C’est à ce moment là que ces mots ont pris vie dans ma vie… Jésus en est l’auteur. Le chemin est encore long, mais en tant que « petite christ » j’apprends, encore et encore, à faire confiance en celui qui m’a sauvée et qui m’aime inconditionnellement. 🙂

d

d

Pourquoi je pars au Cambodge ? 

J’aime profondément la France, la langue française, la bouffe française, la musique française (merci goldman), les paysages (du sud) de la France, et j’aime aussi ce melting pot de pleins de cultures différentes… Et j’crois que parfois, pour comprendre la culture de notre prochain, il faut aller là ou il a poussé son premier cri de joie, de tristesse, de peur, de colère.. Là ou il a grandit. On a tous à apprendre des uns et des autres et j’ai envie d’apprendre des Cambodgiens !

Mais surtout, j’ai envie d’apprendre à aimer comme Jésus aime. Et je pense que parfois aimer… C’est rejoindre l’autre là ou il est.

Notre prochain est autant à 1 qu’à 10 000 km de nous… J’vais donc rendre visite, le temps 3 semaines, à nos voisins un peu plus loin 🙂

D

D

D

Publicités

2 réflexions sur “Un petit bout d’chemin avec… Néïs :)

  1. Merci Néïs pour ton partage !Est-ce que tu as pu lire notre livre  » Rescapé malgré moi  » ?Bon courage ma sœur en Christ !Le Cambodge est ma chère patrie que mon reste attacher pour toujoursJe suis content de pouvoir recevoir des nouvelles d’esaie58.. Que Dieu vous conduise !Fraternellement,Koeun — Koeun PATH Découvrez ma biographie : Rescapé malgré moi

    Bât.N, Rés.la Forêt 68270 Wittenheim Tél. 03 89 53 26 20 / 06 52 48 68 76

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s