Coulisses

IMG_20150808_183153414

(Damaris au Clavier pour l'équipe)

(Damaris au clavier pour l’équipe)

Bonjour à tous !

Au moment où j’écris, c’est congé.
Je dois avouer que ce n’est pas de trop. Même si on ne croule pas sous le travail, les journées nous paraissent quand même bien remplies.
J’avais envie de profiter de celui-ci pour vous parler un peu des coulisses d’un voyage comme le notre. Après tout, le principe de ce blog c’est de vous embarquer avec nous, pas simplement de vous montrer ce qu’on fait mais aussi ce qu’on vit en équipe, culturellement, et joyeusement

Petit bout… de route

Quand un petit bout d’homme et un petit bout de femme débarquent dans un tel projet, ils arrivent avec pleins d’idées : leurs projections, leurs attentes, leurs conceptions du voyage utile, leurs conceptions du service, leur imagination, leurs envies de faire ceci ou cela, d’avoir telle ou telle façon de vivre ou de vivre telle ou telle façon d’être.
Ils débarquent avec qui ils sont, et avec leurs bagages de dons, de qualités, de personnalités, de caractères.
Quelques-uns débarquent aussi sans attentes et dans la simple intention de vivre ce qui se présentera, généralement ce sont ceux qui s’adaptent le mieux à la vie d’équipe.
Car oui, petit bout d’homme ou petit bout de femme débarque dans une équipe. Ils sont plusieurs à apporter leurs bagages de personnalités.
Toute cette panoplie débarque elle-même, au milieu d’une asso avec qui elle va bosser : Des personnes issues d’une culture différente avec autant d’attentes, de projections, d’envies, de etc..
Que de couleurs différentes avec toute une palette de nuances !
Et là il faut composer, adapter, s’adapter, prendre le pinceau et peindre ensemble, ou bien le donner au Créateur et peindre avec lui.

On peut choisir uniquement de peindre une belle carte postale souvenir, pour faire joli sur un parcours de vie, mais on peut aussi choisir de peindre quelque chose qui lui plaise à Lui _
Lui là haut, Lui avec un grand « L » _ car dans l’équipe, nous sommes tous partis avec cette envie.
Nous sommes venus ici pas simplement pour nous-même, mais aussi pour aimer, aimer l’autre, au près comme au loin.
Si nous souhaitons aimer, c’est aussi parce que nous l’aimons « Lui » et aussi parce que nous savons que, Lui, il les aime.
Ça peut paraître un peu idéaliste, mais parler « d’amour » ce n’est pas parler de Bisounours.
Et quiconque a compris l’abandon de soi-même que ça représente, a compris également qu’il était bien inapte.
Ça nous pousse à chercher l’envie, le courage, la force, et l’exemple « d’aimer pour de vrai » auprès de Celui à propos de qui il a un jour été écrit « Dieu est Amour ».
Et nous sommes heureux d’être là. On aurait pu aimer en France, ce n’est ni plus facile, ni plus dur. Mais des fois quitter un peu ses repères et se retrouver dans une culture qui ne ressemble pas à notre contexte habituel, ça change nos yeux et ça change nos coeurs.
Dans ce voyage, tant sur les toiles de nos coeurs, de notre foi, que sur celles de nos actions et des vies qu’on rencontre, on a envie de peindre pour Lui..
On entend souvent difficultés ou problèmes quand on parle de différences. Mais ce n’est pas ce qu’on veut que vous entendiez.
C’est sur que dans les couleurs et les nuances avec lesquelles nous (Lui et nous) composons actuellement, il y a du contraste.
Mais en tant qu’ancienne étudiante aux beaux-arts, j’ai appris une chose. C’est en peignant avec du contraste qu’on crée de la profondeur.
Voilà pourquoi nous sommes là. Nous voulons peindre pour Lui.
Et on apprend beaucoup, avec de nombreuses joies, découvertes, comme au travers parfois d’incompréhensions, frustrations, ou difficultés.
N’avions-nous pas dit précédemment que contrastes et profondeurs vont de paire?

On a appris

En arrivant à Teen-Challenge, nous avons vite compris qu’il serait parfois peu aisé de comprendre nos attentes mutuelles.
Par exemple : Il nous est arrivés d’attendre qu’on nous dise quoi faire et comment on pouvait les servir sans les gêner dans leur programme, cela, pendant qu’eux attendaient qu’on propose. Ils voulaient nous donner priorité dans le programme.
Parfois quand derrière la question « Avez vous des questions? » pouvait se cacher un « J’ai encore des questions mais à vous l’honneur, je ne les imposerai pas, j’attends que vous me demandez si j’en ai… »
Des fois on s’est beaucoup compliqué la vie et la communication à vouloir tourner nos questions de la bonne façon. Car la réponse sera toujours « Oui », la difficulté est de discerner le « Oui » franc, du « Oui » poli.
Avec le recul (mais ce n’est pas passé, ça arrivera encore) je ris de nous voir ensemble essayant d’établir toute une stratégie pour poser une question d’ordre… secondaire?
Mais parfois, je me dis aussi qu’on a bien fait de réfléchir avant d’ouvrir la bouche.
Martin est devenu pro pour poser des questions indirectes. Par exemple au lieu de demander « On voudrait monter sur la colline avec les jeunes cet après midi, on peut? », la clé pour obtenir une réponse vraie était « Est ce que ça vous arrive de monter sur la colline parfois? »

On a appris à dire bonjour de la même façon. Joindre nos mains à plat devant notre visage, avec la hauteur appropriée à la personne qui se trouve en face de nous (hauteur variant selon âge, statut social, etc…), et nous incliner légèrement en souriant et dire « Jchump riap soar », ou merci « Akoun » ou au revoir « Jchump reap Liah ».

On a appris à rester assis en tailleur aussi longtemps que souplesse permet. Il est très impoli de pointer une personne du pied, alors il faut les ranger. Généralement, au bout d’un moment on cherche d’autres stratégies d’assise, et au final, sauf grande pression… on lâche pas très longtemps après.

On a appris, et on a encore à apprendre, à tendre les choses avec deux mains, si possible avec la droite, la gauche tenant le poignet de la droite. Certains disent ici que c’est sûrement en partie parce que la main gauche … euh comment dire… ici le papier toilette est remplacé par des douchettes…Donc la main gauche, selon certains servirait …Enfin bon . Bref. Voilà, deux mains mais tenir avec la droite, et récupérer avec la gauche.

On a appris que le foot et le volley était très apprécié ici, qu’il pleuve ou qu’il cagne.

On a appris que ça pouvait être très poli de laisser ses invités manger seuls.

On a appris, que les débardeurs pour les filles, c’est vraiment pas top car on voit les épaules… info assez valable pour une grande partie de l’Asie…

On a appris la férocité des moustiques et la taille des rats et des cafards

On a appris à traverser des voies bondées de trafic avec la juste tranquillité et assurance qui permet aux chauffeurs de prévoir ta trajectoire entre eux.
( https://www.youtube.com/watch?v=wjvHcXjAPxI )

On vous enverra bientôt photos et nouvelles de ce qu’on a fait et vécu pendant ce week-end.

On vous salue

Pour ceux qui veulent prier :

On a mal au ventre à tour de rôle… merci de prier pour la santé
La vie d’équipe
La communication
Les quelques jours de service qu’il nous reste avant de rejoindre Siem Riap

Publicités

4 réflexions sur “Coulisses

  1. Merci pour ce long message 😉 nous sommes toujours en prière pour votre équipe et votre travail là bas. Merci d’avoir réactualisé nos sujets de prières . Bises à tous.

  2. Je ne vous ai pas oublié mais je « cale » devant les techniques modernes (c’est l’âge ! !)
    Je vous remercie pour toutes les nouvelles et les photos que vous transmettez aussi régulierement que possible. J’apprécie beaucoup.
    Que notée Seigneur vous aide dans les jours qui viennent et qu’IL vous bénisse tous dans les combats que vous avez.
    Mes prières vous accompagnent journellement.
    Bises affectueuses
    Yveline

  3. Je ne vous ai pas oublié mais je « cale « devant les techniques modernes ( c’est l’âge !!!)
    Je vous remercie pour toutes les nouvelles et les photos que vous transmettez aussi régulierement que possible. J’apprécie beaucoup.
    Que notre Seigneur vous aide dans les jours qui viennent et qu’IL vous bénisse tous dans les combats que vous avez.
    Mes prières vous accompagnent journellement.
    Bises affectueuses.
    Yveline

  4. Merci pour cette belle peinture à laquelle il suffirait de mettre les couleurs;nous continuons à prier pour vous tous et pour vos contacts là-bas au loin avec ceux que le Seigneur place sur votre chemin;Que vos coeurs soient jours remplis de l’amour divin que vous pouvez donner autour de vous.
    vous êtes sur nos coeurs Bisous à tous
    kézia et Michel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s